Comment mener un bon entretien d’embauche ?

Comment mener un bon entretien d’embauche ?

Pour un bon entretien d’embauche. On le sait, un mauvais recrutement peut mener à des pertes considérables pour l’entreprise et avoir un impact négatif sur l’ensemble de l’équipe. Pour éviter ce cas de figure, il est important pour les recruteurs d’apprendre à mener un entretien d’embauche efficacement, de façon à pouvoir choisir le meilleur candidat pour le poste.

1- Préparer l’entretien

Au même titre que le candidat, un recruteur doit préparer l’entretien au préalable. C’est lui qui est en charge de mener la discussion, il doit par conséquent être prêt à toute éventualité, et avoir en tête l’objectif principal de la rencontre.

Pour qu’un entretien d’embauche soit concluant, le recruteur doit étudier avec soin le CV et la lettre de motivation du candidat et relever les points intéressants, les points négatifs ou encore les interrogations à soulever. Chaque candidat est différent, l’entretien doit par conséquent être réalisé sur mesure.

2- Présenter l’entreprise et le poste

Il s’agit dans un premier temps de dresser au candidat un portrait de l’entreprise et du poste concerné. Cet exercice peut s’avérer plus difficile qu’il n’y parait, puisqu’il faut à la fois donner envie au candidat de faire partie de l’équipe, tout en étant réaliste et ne pas montrer que les bons côtés du métier.

En arrivant au sein de l’entreprise, un nouvel employé doit savoir à quoi s’attendre et être prêt à assumer les missions qui lui sont confiées.

3- Poser les bonnes questions

Le recruteur ne bénéficie que d’un temps réduit pour se faire une idée précise du candidat et déterminer si, oui ou non, il répond aux besoins de l’entreprise. Pour cela, des questions adaptées devront permettre au recruteur d’évaluer:

  • La personnalité du candidat: même si elle est très compétente, une personne qui n’est pas en accord avec l’esprit de l’entreprise aura du mal à s’intégrer. Sur le long terme, cela pourra causer une perte de productivité non seulement pour l’employé en question mais aussi pour les autres membres de l’équipe.
  • Le niveau de ses compétences: une étude effectuée sur plus de 2500 managers a démontré que 54% de ces derniers ont déjà constaté des mensonges sur les CV de candidats. Pour éviter ce cas de figure, il est grandement conseillé d’évaluer au préalable les compétences du candidat et la véracité des informations mentionnées sur son CV.

Il ne faut pas non plus hésiter à aborder d’éventuels sujets sensibles: le candidat habite loin? il est sujet à des problèmes de santé? Mieux vaut ne laisser place à aucune ambiguïté, et jouer cartes sur table dès la première rencontre, au risque d’avoir à faire face à de mauvaises surprises.

4- Rester objectif

En tant que recruteur, il est parfois difficile de rester objectif en toute circonstance. Un recruteur reste un humain, avec son passé, son expérience et ses préférences, qui peuvent parfois influencer ses décisions.

Faire appel à une tierce personne pour assister à l’entretien d’embauche est un bon moyen d’éviter un mauvais jugement de valeur. Il suffit parfois d’un deuxième avis pour déceler un talent ou au contraire, éviter une situation difficile.

5- Conclure l’entretien de la bonne manière

Lorsque le recruteur a présenté l’entreprise et le poste, qu’il a posé toutes les questions pertinentes et écouté les réponses du candidat, l’entretien touche à sa fin. Il est conseillé d’inviter le candidat à poser des questions. Le rôle s’inverse alors pour clarifier d’éventuelles zones d’ombre.

En guise de conclusion, le recruteur peut partager un premier feedback au candidat quant à l’entretien. En toute circonstance, mieux vaut être honnête et ne pas donner de faux espoirs à un candidat qui n’aurait pas convaincu.

En tant que recruteur, avez-vous des techniques particulières pour vous aider à trouver la perle rare? N’hésitez-pas à partager votre opinion et vos conseils dans la section commentaires!

©Prim 2009-2018. Tous droits réservés.